L’employeur n’a, en aucun cas, l’obligation d’indiquer les motifs pour lesquels il envisage de licencier le salarié, sauf si la convention collective le prévoit.

L’énonciation de l’objet de l’entretien dans la lettre de convocation et la tenue d’un entretien préalable au cours duquel le salarié, qui a la faculté d’être assisté, peut se défendre contre les griefs formulés par son employeur, satisfont à l’exigence de loyauté et du respect des droits dudit salarié